La langue La langue La langue La langue La langue

Vivian Christlein - Quand un textile est-il une œuvre d'art ? Puis-je vraiment fabriquer avec des machines pour produire une œuvre d'art qui se suffit à elle-même ?

Publié le 24.08.2020

Trilogie « Boom 2020 » : Explosions de couleurs textilesD'abord les fils sont enfermés dans une poche (1), puis ils pendent entre deux couches de tissu, (2) ensuite ils sont libérés pour exploser (3)

 

Après une formation de tisserande à la main - un beau métier, mais sans emploi - Vivian Christlein a obtenu son diplôme de designer textile à Münchberg en 1992. Pendant trois ans, elle a travaillé dans l'industrie de la mode. Depuis 1995, elle s'est spécialisée dans la production de tissus jacquard, a développé des dessins pour tous les domaines textiles imaginables - foulards, nappes, tissus décoratifs, tissus d’ameublement ; ces dernières années dans une entreprise qui produit des textiles particulièrement ignifuges pour le marché hôtelier.

L'expression personnelle dans l'industrie textile est limitée par la faisabilité, les possibilités de vente - c'est-à-dire le marché. Cependant Vivian Christlein, qui s'intéresse particulièrement à la technique du tissage jacquard et qui a des années d'expérience dans ce domaine, est cependant préoccupée par la question suivante : comment puis-je concevoir un tissu reproduit, commandé par une machine, avec un alignement de modèle dans la largeur, fixé par une machine, de sorte qu'il devienne unique à sa manière ? Comment une œuvre d'art unique peut-elle être créée avec une machine ?

La largeur est prédéfinie, la hauteur peut être librement ajustée, même la hauteur de la pièce. Contrairement au tissage sur tige, la technique jacquard est définie par le fait que chaque fil peut être déplacé. Vivian Christlein traite en outre la pièce tissée en coupant la chaîne ou la trame ou les deux, de sorte que les fils ou les pièces de tissu puissent être déplacés individuellement, suspendus ou former des poches.

Depuis 2011, Vivian Christlein participe au festival annuel du quartier de Berlin, « 48 heures de Neukölln» , à Berlin. Les objets sont exposés dans la « Föllerei », un petit restaurant dirigé par de son amie Christiane Föll. Seulement pour un week-end et toujours avec une devise différente. Elle cherche son inspiration pour les thèmes donnés - qui sont aussi différents que « Shadows » - « Future 3 » - ou « Boom » - dans des photos créées par elle ou par d'autres ou dans des articles de journaux. Parfois, le point de départ est le désir d'essayer quelque chose de nouveau techniquement, et le design est développé directement sur l'ordinateur. Ensuite, les idées et les images ainsi développées devront être intégrées à la technologie du tissage mécanique : La taille de l'œuvre doit être adaptée aux spécifications de la machine (maximum 70 cm). La couleur ou les différents matériaux de trame doivent être déterminés, un maximum de huit. La taille et la finesse du futur tissu dépendent naturellement de l'épaisseur et de la densité des matériaux utilisés.Ensuite, le motif est scanné et les couleurs sont réduites au nombre d'effets désirés. Les tissages - c'est-à-dire les croisements de la chaîne et de la trame - sont construits et attribués aux couleurs.Le motif peut être ensuite programmé dans le métier à tisser, tissé et, si souhaité, post-traité.

 

 

Pour Vivian Christlein, l'interaction des tissus dans la pièce est particulièrement séduisante : l'atmosphère y change complètement, les tissus alternent en fonction des variations de la lumière changeante de l'extérieur comme de l'intérieur. C’est à la fois passionnant, libérateur et inspirant de créer des objets pour une pièce spéciale sans avoir à se soucier à devoir les vendre ou les reproduire.

 

Vivian Christlein devant « Boom » : Les Rapetou dansent de joie, ils ont jeté leurs bombes à travers le tissu.

 

Texte et Photos © Gaby Franger, Frauen in der Einen Welt; Vivian Christlein

 

Exposition de Helmbrecht: Des « tissus jacquard expérimentaux » à visiter dans le grenier du Musée du textile de Haute-Franconie jusqu'à la fin de l'année 2020. (Helmbrechts)


Instagram

 

suite: Musée en ligne "TECHNIK#Weiblich#Logisch"

suite: Exposition au musée "TECHNIK#Weiblich#Logisch"

suite: "Page d’accueil"